A présent, au tour des PsyEN !

Comme tous les psychologues, les PsyEN sont attaqués frontalement par l’arrêté du 10 mars 2021 et la proposition de loi de création d’un ordre des psychologues. Le gouvernement voudrait que les psychologues renoncent à leur raison d’être appuyée sur leur enseignement et leurs connaissances propres : le projet de loi considère les psychologues comme personnels de santé.

De fait, les PsyEN voient augmenter de manière exponentielle les demandes de bilans de la part des partenaires privés ou des services publics d’aide à l’enfance.

La FNEC FP-FO refuse la mise en cause des missions et du cadre statutaire d’intervention des PsyEN apportée par les modifications du code de l’Education de la loi du 26 avril 2021.

Lire le communiqué en pleine page

21-05-31-Communique-psyEN